Parc d'Erstein

Parc d'Erstein ©DR/CD67

Créé en 1952 avec comme mission première l’aménagement de l’espace rural, le Parc Travaux d'Erstein a vu ses missions progressivement évoluer au gré des attentes des communes et des besoins de la Collectivité européenne d’Alsace (CeA).
Le Parc Travaux d'Erstein (PTE) constitue aujourd'hui un service de la CeA, une régie directe gérée sous la forme d'un budget annexe.

Des activités plurielles centrées sur l'entretien du patrimoine du Département

Les évolutions législatives portées par les lois MAPTAM et NOTRE ainsi que la nouvelle organisation territoriale et la création de la CeA en 2021 ont conduit le Parc à recentrer son activité sur le patrimoine de la CeA :

  • les routes de la CeA avec leurs dépendances (fauchage, entretien des accotements, balayage des chaussées) et également les ouvrages d'assainissement routier
  • les pistes cyclables
  • les Espaces Naturels Sensibles dont notamment la Grossmatt à Leutenheim
  • le Canal de la Bruche avec ses ouvrages hydrauliques et ses annexes végétalisées
  • les secteurs naturels du Haut-Koenigsbourg et du Champ du Feu dont la CeA est propriétaire

L'aménagement et l'entretien de ces emprises patrimoniales constituent le noyau de l'activité.

En complément, dans le prolongement des missions de service public de la CeA et dans le but d'optimiser l'emploi de ses moyens, le PTE intervient également pour le compte des collectivités tierces dans les domaines suivants :

  • l'entretien de milieux naturels, les zones humides, les cours d'eau et les périmètres qualifiés d'espaces naturels sensibles (ENS), à l'échelle de la CeA
  • l'entretien des infrastructures rurales (chemins et fossés) dans les petites collectivités
  • le suivi et le contrôle des réseaux d'assainissement urbain basé sur les essais de compactage, les inspections caméra, les essais d'étanchéité et la valorisation patrimoniale des informations recueillies

Les principales références en 2019 et 2020 sont : la création de la passe à poissons sur le Giessen à Ebersheim, la réalisation de mesures compensatoire à la déviation du RD111 à Kolbsheim, la mise en valeur des cours d’eau du périmètre du Ried d’Erstein- Diebolsheim, le suivi de tous les bassins d'orage routiers à l'échelle du département, territoires du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

Organisation-Système qualité

La diversité des métiers transparaît dans l'organisation en unités opérationnelles :

  • l'unité suivi des réseaux d’assainissement, composée de 6 inspecteurs, accréditée COFRAC selon la norme EN ISO/CEI 17020 (accréditation n°3-1812 / portée disponible sur le portail de l'accréditation) dont les prestations sont précisées dans les annexes téléchargeables ci-dessous
  • l'unité travaux ruraux forte de 29 agents qui, pour assurer une meilleure couverture du territoire, est répartie en trois implantations : Erstein, Hochfelden et Colmar.

Ces activités plurielles qui occupent 43 agents au total font appel à des spécialités diverses : conducteurs d'engins, riviéristes spécialisés dans le génie végétal, bûcherons, soudeurs, inspecteurs contrôle réseaux.

La diversité des profils, associée à un panachage des cultures travaux publics, hydraulique et environnementale permet d'entreprendre des opérations complexes mobilisant de multiples compétences.

Retour en haut de page