La maison alsacienne du XXIe siècle : colloque & exposition

Maison alsacienne
Maison alsacienne CD67

Inscrivez-vous dès à présent au colloque autour de la Maison alsacienne du 21ème siècle qui se tiendra le 29 octobre à l'Hôtel du Département à Strasbourg. Vous pourrez assister à une conférence, à des ateliers ou encore à la remise des prix du concours d'idée MAls.21, suivi de l'inauguration de l'exposition des projets des candidats.

Afin de s'adapter aux modes de vies d'aujourd'hui, la maison alsacienne du XXIème siècle, en réhabilitation comme en construction neuve, doit se réinventer avec les transitions : énergétique, écologique, urbaine, architecturale, patrimoniale et sociétale !
Innover et faire rêver autour du patrimoine traditionnel est une condition pour maintenir l'attractivité des cœurs de villes et villages.

Programme du colloque

  • 9h30 : Acceuil/café

  • 10h - 11h30 : Conférence de Philippe MADEC

  • 12h - 13h : Ateliers - temps 1
    Atelier 1 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet de vie : on fait plus qu'y habiter ?"
    Atelier 2 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet fédérateur : on est tous responsable ?"
    Atelier 3 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet urbain : on arrête de s'étaler ?"
    Atelier 4 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet passif : on arrête de gaspiller ?"

  • 13h - 14h30 : Déjeuner bavard

  • 14h30 - 16h30 : Ateliers - temps 2

  • 17h30 - 18h30 : Restitution des ateliers

  • 18h30 : Remise des prix du concours d'idées MAls.21 suivi de l'inauguration de l'exposition des projets des candidats

Des stands d'information et de discussions seront accessibles librement de 13h à 17h30 dans le hall de l'Hôtel du Département.

Atelier 1 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet de vie : on fait plus qu'y habiter ?"

Si le modèle du logement unifamilial a réussi à s’imposer comme étant la norme en termes de mode d’habiter dans la plupart des pays occidentaux, on peut observer l’émergence toujours plus prononcée de mouvements alternatifs à la conception classique de la propriété privée et de son usage qui favorisent le vivre ensemble. Ils contribuent souvent à résoudre l'équation économique pour se loger dans de bonnes conditions et répondent également à une grande diversité de modes de vie, à des aspirations et des situations personnelles que le logement traditionnel ne satisfait plus.

S’interroger sur les nouvelles façons d’habiter dans des cœurs de village, c’est voir dans quelles mesures la maison alsacienne du 21ème siècle en neuf comme en réhabilitation, peut s’inscrire et peut accompagner ces mouvements que sont l’habitat participatif, l’habitat modulable, l’habitat inclusif ou l’habitat intergénérationnel…, en articulant l’espace de vie, les mobilités, le sens des lieux, les relations sociales,…

L’habitat de demain devrait surtout nous permettre de passer du logement à l’environnement, au mieux vivre, au vivre-ensemble, au bien-être des habitants, aux services…

Atelier 2 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet fédérateur : on est tous responsable ?"

La conception d’un projet est appréhendée comme un processus de définition collective des choix, qui vont dessiner les contours et donner corps à des projets urbains et architecturaux. Nous entendons cette phase de définition des choix au sens large, c’est-à‑dire intégrant tant la phase amont d’avant-projet (ou programmation) que la phase de conception détaillée, ou encore la phase de construction ou d’appropriation.

La conception de projets architecturaux et urbains, comme processus collectif...

De fait, il apparaît réducteur de limiter la conception de la Maison Alsacienne du 21ème siècle, à l’action d’un professionnel de l’architecture et /ou de l’urbanisme unique ou même à l’action d’une équipe pluridisciplinaire de maîtrise d’œuvre, ou à la responsabilité d’un maître d’ouvrage. Elle relève plus certainement d’un collectif d’acteurs ayant chacun des rôles, des visions et des ressources variés.

…valorisant les filières locales de matériaux et de métiers, pour concevoir la Maison alsacienne du 21ème siècle en réhabilitation comme en construction neuve.

Les filières locales de matériaux et de métiers peuvent participer activement et utilement au processus collectif de conception et de construction, pour intégrer dès le départ les contraintes, les opportunités, les besoins exprimés..., et ainsi peut-être pouvoir générer des sources d’économie à moyen termes et plus sûrement une efficience et une "intelligence collective" opérationnelle.

Apprendre à co-construire ensemble la Maison Alsacienne du 21ème siècle en construction neuve et en réhabilitation.

Atelier 3 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet urbain : on arrête de s'étaler ?"

Les expériences de terrains pourront probablement nous donner des pistes pour améliorer l’appropriation et l’usage du cadre réglementaire et juridique de la préservation et de la revalorisation des tissus et du bâti existant voire l’élargir.

Par exemple, la gestion du stationnement sur des tènements foncier important pose la question de la disparition de la cour, voire des espaces paysagers existants au profit de parking. D'autres propriétés sont redécoupées en lots séparés avec des accès distincts, perdant ainsi la structuration originelle de ces propriétés.

 

Nous pourrions ainsi entrevoir des passerelles entre les métiers et les acteurs qui organisent la mutation des parcelles, peut-être même des circuits courts que nous pourrions expérimenter.

 

Quelles sont les propositions de ceux qui se trouvent au cœur du projet et manipulent les outils juridiques (l’urbanisme, le foncier, la transaction) pour réinterroger la nécessité :

  • de faire évoluer les outils existants pour qu'ils participent à l'enjeu de préservation du patrimoine sur un projet considéré dans son ensemble 
  • de donner les moyens aux propriétaires et maîtres d'ouvrage pour garantir le respect des richesses patrimoniales et la valorisation d'un bien lors de sa vente
  • de réinterroger les règles d'urbanisme, soit par le biais des outils existants, soit par le biais de prescriptions ou de préconisations en matière de sauvegarde et de valorisation du patrimoine : "volet patrimoine"

Atelier 4 : "La Maison Alsacienne du 21ème siècle, un projet passif : on arrête de gaspiller ?"

La Maison Alsacienne dans sa conception initiale se veut sobre et économe en énergie, au regard de son environnement. Elle s'articule autour de petits volumes, avec de faibles ouvertures pour maintenir la chaleur, c’est une construction structurelle en bois utilisant des ressources locales, réutilisables, transportables.

Aujourd'hui, qu'il s'agisse des changements climatiques, de la raréfaction des ressources, des changements sociologiques, des difficultés financières des familles…, la problématique de la sobriété est au cœur des préoccupations.

La meilleure économie d'énergie est celle qui n'est pas produite. Parfois¨, ne rien faire en respectant un environnement préexistant, c'est faire mieux.

A ce titre la Maison Alsacienne du 21ème siècle est un acteur dans cette recherche de maîtrise des dépenses énergétiques aussi bien en réhabilitation qu'en construction neuve, en prenant le projet dans son ensemble à la fois au travers de la conception, des choix des matériaux, de la réalisation, et de la maîtrise des usages.

La Maison Alsacienne du 21ème siècle se veut frugale et heureuse.

Retour en haut de page