Bénéficier d'aides

Bénéficier soutien financier
Bénéficier soutien financier CD67

L'APA à domicile

Vous avez 60 ans ou plus et résidez de manière régulière en France ? Vous pouvez percevoir l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile pour vous aider à régler certains frais.

Que peut prendre en charge l’APA ?

  • L’aide à domicile (via un prestataire, un mandataire ou en emploi direct) : quand une personne effectue des tâches ménagères à votre domicile ou vous fournit une dans les gestes de la vie quotidienne (habillage, couchage…)
  • La téléassistance : un téléopérateur vous répond 24h/24 et 7 jours/7 en cas de problème à votre domicile
  • Le portage de repas à domicile
  • Les protections en cas d’incontinence
  • L’accueil de jour 
  • L’hébergement temporaire : si les proches aidants ont besoin de se reposer.

Sont également considérés comme domicile : les logements indépendants type résidences autonomies (anciennement foyers-logements), résidences services, habitat intergénérationnel, habitat partagé, l’accueil familial.

L’APA à domicile aide à payer les dépenses nécessaires pour rester vivre à domicile malgré la perte d’autonomie. Ces dépenses sont inscrites dans un plan d’aide. Elles peuvent concerner :

  • du matériel (barres d’appui…)
  • des travaux pour l’aménagement du logement
  • des dépenses de transport
  • la prise en charge en cas de domiciliation dans une résidence autonomie
  • les services rendus par un accueillant familial

Bon à savoir : si vous touchez l’Allocation Compensatrice Tierce Personne (ACTP), la Majoration Tierce Personne (MTP) ou l’aide sociale (sauf exception dans le cas de la prise en charge des frais de repas), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ou les aides des caisses de retraite, vous ne pouvez pas percevoir l’APA.

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) s’adresse à toute personne : en perte d’autonomie, évalué comme relevant du GIR 1, 2, 3 ou 4 par une équipe de professionnels du conseil départemental.

Cette aide est versée sans conditions de ressources aux personnes qui ont besoin d’aide pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne : se lever, se laver, s’habiller… ou dont l’état nécessite une surveillance régulière. 

Pour en savoir plus ou faire une demande, rendez-vous sur :

L'aide sociale à domicile

À qui est-elle destinée ?

  • Aux personnes à partir de 65 ans (ou 60 ans si reconnues inaptes au travail) qui souhaitent rester chez elles
  • Et dont la perte d’autonomie est peu importante (soit un degré de perte d’autonomie évalué en GIR 5 ou 6 selon le Groupe Iso Ressources).

Elle peut prendre en charge une partie des frais de l’aide-ménagère (non cumulable avec l’APA) et des repas à condition de ne pas dépasser un plafond correspondant au minimum vieillesse. 

Elle ne couvre pas l’ensemble des dépenses.

Si vous ne pouvez pas percevoir l’aide sociale, contactez votre caisse de retraite pour demander d’autres aides.

Votre commune ou intercommunalité peut également vous apporter une aide sociale qui peut être financière ou en nature. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre Centre Communal ou Intercommunal d’action sociale. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :

Les autres aides à domicile

Vous êtes retraité. Votre caisse de retraite peut vous apporter des aides, notamment si vous ne pouvez pas bénéficier de l’APA.

Les personnes âgées qui vivent à leur domicile peuvent percevoir une aide au logement. Ce sont des aides financières destinées à réduire la dépense de logement. Vous pouvez profiter de ces aides si vous êtes locataire, colocataire ou sous-locataire déclaré ou si vous êtes hébergé en accueil familial.
Vous pouvez percevoir l’APL (aide personnalisée au logement) ou l’ALS (allocation de logement sociale) sous conditions.

Vous faites appel à un service d’aide à domicile ou vous employez directement une aide à domicile. Vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt.

Vous avancez en âge et vous souhaitez continuer à vivre chez vous le plus longtemps possible. Des  solutions existent pour améliorer votre logement, le rendre plus sécurisant et plus adapté.

La PCH est une aide destinée aux personnes qui ont besoin d’une aide dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait d’un handicap. Elle peut prendre en charge en totalité ou en partie les dépenses liées au handicap.

  • les complémentaires santé attribuent également des aides à leurs adhérents en cas de retour à domicile après une hospitalisation ou de difficulté ponctuelle

L’APA en établissement

Elle est destinée aux personnes de 60 ans et plus en perte d’autonomie. Elle sert à payer une partie du tarif dépendance en cas d’hébergement dans un EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes Àgées Dépendantes) ou dans une USLD (Unité de Soins de Longue Durée).

Sont considérés comme établissements : les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), les USLD (Unités de Soins de Longue Durée). 

Si l’établissement dans lequel vous résidez est situé dans le Bas-Rhin, il ne sera pas nécessaire de constituer un dossier individuel de demande APA. Le financement de l’APA est directement versé à l’établissement et viendra en déduction de votre facture.

Dans le cas contraire, vous devez constituer un dossier individuel de demande APA.

Pour en savoir plus sur ses établissements, rendez-vous sur la page Vivre ailleurs que chez soi ou sur :

L'Aide Sociale à l'Hébergement (ASH) en établissement

C’est une avance qui va compléter vos ressources pour régler vos frais d’hébergement en EHPAD. Elles sont donc récupérables sur donation, succession, retour à meilleure fortune.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’ASH ?

  • Vos ressources ne doivent pas dépasser les frais d’hébergement en établissement
  • Le conjoint au domicile, les enfants, petits-enfants, gendres et belles-filles participent également au titre de l’obligation alimentaire selon leurs capacités (calculées par nous-mêmes)
  • Avant de demander l’ASH, il faut avoir utilisé toutes les ressources et aides possibles : allocation logement, allocation de solidarité aux personnes âgées, aide au paiement de la complémentaire santé (ACS)
  • Elle est versée uniquement pour les établissements habilités à l’Aide Sociale

Les avances consenties au titre de l’ASH sont récupérables sur donation, succession, retour à meilleure fortune. 

Pour en savoir plus sur l’ASH, rendez-vous sur :

Les autres aides en établissement

Les personnes âgées qui vivent en établissement peuvent percevoir une aide au logement. Les aides au logement sont des aides financières destinées à réduire la dépense de logement.
Vous pouvez percevoir l’APL (aide personnalisée au logement) ou l’ALS (allocation de logement sociale) sous conditions.

Vous vivez en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Vous payez des impôts. Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt.

Les aides en résidences autonomie

Les résidences autonomie (anciennement logements-foyers) sont conçues pour accueillir dans un logement des personnes âgées majoritairement autonomes qui ne peuvent plus ou n’ont plus l’envie de vivre chez elles (à cause d’une baisse de revenus, de difficultés d’accès aux commerces, d’un sentiment d’isolement…).

Comme les personnes vivant à domicile, les résidents peuvent bénéficier des aides suivantes :

  • APA à domicile pour les personnes en GIR 1 à 4,
  • aide-ménagère au titre de l’aide sociale pour les personnes en GIR 5 et 6,
  • aides des caisses de retraite pour les personnes en GIR 5 et 6,
  • aides fiscales pour l’aide à domicile.

Ils peuvent également bénéficier :

  • des aides au logement en établissement,
  • de la réduction d’impôt
    Voir plus de détails dans la partie Aides en établissement.

Les aides en hébergement temporaire

Des aides financières peuvent vous aider à payer les frais d’un séjour en hébergement temporaire en établissement ou en accueil familial.

Selon votre situation, votre démarche de demande d’aide ne sera pas la même :

À savoir, les caisses de retraite complémentaires ou les complémentaires santé peuvent parfois contribuer à financer une partie du coût de l’hébergement temporaire.

Plus d’informations :

Les aides en accueil de jour

Si vous bénéficiez de l’APA à domicile : une partie ou la totalité des frais d’accueil de jour peuvent être pris en charge dans ce cadre.

Le coût restant à votre charge peut également être partiellement financé par votre caisse de retraite, votre complémentaire santé, votre assurance, votre commune ou votre intercommunalité.

En savoir plus :

Les aides en accueil familial

Si vous êtes hébergé en accueil familial, vous pouvez bénéficier des mêmes aides qu'à domicile.
Voir plus de détails dans la partie Aides à domicile

Vous pouvez également bénéficier de de l'ASH (l’aide sociale à l’hébergement).
Voir plus de détails dans la partie Aides en établissement

Plus d’informations

La carte qui donne des compensations

La Carte Mobilité Inclusion (CMI) porte les cartes de priorité, d’invalidité et de stationnement. La CMI est plus sécurisée que les anciennes cartes.

Il existe 3 mentions spécifiques possibles sur la carte :

Chaque mention possède ses propres critères d’éligibilité.

À noter :

  • si vous n’êtes pas concerné par l’APA, ou êtes bénéficiaire de l’APA en GIR 3 ou 4 vous devez faire la demande de CMI auprès de la MDPH
  • si vous demandez l’APA en GIR 1 ou 2 : la demande de CMI est prise en compte lors de la demande APA.
Retour en haut de page