Une rentrée scolaire dans le contexte épidémique

Mesures Coronavirus CD67

Le 1er septembre, les élèves du Bas-Rhin vont faire leur retour dans les établissements scolaires. Découvrez les mesures prises dans ce contexte épidémique afin d'assurer la sécurité de tous. 

Dans le cadre de la stratégie nationale de déconfinement, il avait été décidé de rouvrir progressivement les écoles et établissements scolaires à partir du 11 mai. A partir du 22 juin, le protocole sanitaire mis en oeuvre a été assoupli en raison notamment des données scientifiques rassurantes sur l’impact et la transmission de la Covid-19 chez les
enfants. La principale évolution concernait les règles de distanciation physique dans les écoles et les collèges. Les mesures pour éviter le brassage des groupes et pour garantir l’hygiène des mains demeuraient maintenus ainsi que le traçage des cas et des contacts.

Un nouveau protocole sanitaire a été établi pour préparer la rentrée. Des protocoles renforcés sont également prêts et seront mis en place très rapidement, si l’évolution épidémique supposait un durcissement des conditions d’accueil.

Tous les élèves seront accueillis sur le temps scolaire.

Le respect des règles sanitaires essentielles sera assuré : gestes barrière, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans dans les espaces clos ainsi que dans les transports scolaires, nettoyage et aération des locaux.

Comme c’était déjà le cas depuis mai dernier, les parents s’engageront à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38°C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes de Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille.

Les principales évolutions du protocole de rentrée concernent l’obligation du port du masque, qui sera systématisée dans les espaces clos ainsi que les règles relatives à la distanciation et à la limitation du brassage qui seront assouplies.

  • Port du masque : tous les professeurs ainsi que tous les collégiens et les lycéens devront porter un masque en classe, même si un mètre les sépare de leurs camarades. L’augmentation de 100 euros de l’allocation de rentrée scolaire permet aux familles modestes de faire face à cette obligation. Au cas par cas, des masques pourront être fournis gratuitement aux familles en grande difficulté

  • Distanciation physique : elle ne sera plus obligatoire dans les espaces clos lorsqu’elle ne sera pas matériellement possible ou qu’elle ne permettra pas d’accueillir la totalité des élèves. Les espaces seront toutefois organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves. Dans les espaces extérieurs, la distanciation ne s’appliquera pas

  • Limitation du brassage des élèves : la limitation du brassage entre classes et groupes d’élèves ne sera plus obligatoire. En fonction de leur taille, les écoles et établissements scolaires veilleront à organiser le déroulement de la journée et des activités pour limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et les croisements importants. Les arrivées et les départs feront l’objet d’une attention particulière pour éviter les regroupements d’élèves et/ou de parents. La limitation du brassage dans les transports en commun ne sera plus obligatoire

Dans la mesure du possible le déplacement des professeurs sera privilégié par rapport au déplacement des élèves. Dès la rentrée, la mise en oeuvre des prescriptions de ce nouveau protocole sanitaire fera l’objet d’une étroite collaboration entre les services académiques, ceux de l'agence régionale de santé et les collectivités territoriales, de manière pragmatique et efficace.

En cas de suspicion de cas de Covid dans les établissements scolaires, des dépistages seront réalisés afin de remonter les chaînes de contamination. Le cas échéant, des fermetures partielles ou totales d’établissements pourraient être décidées en fonction des circonstances, en concertation entre les services académiques, la préfecture, l’agence régionale de santé et les élus.

Les services académiques sont prêts à déployer le plan de continuité pédagogique pour
assurer l'enseignement à distance si la situation sanitaire l’exigeait.

Retour en haut de page