Ouverture d'un cursus bilingue

Bilinguisme ©Jonathan SARAGO/CD67

Le Département du Bas-Rhin, dans le cadre de sa stratégie bilinguisme, soutient différents dispositifs dont le fonds commun "Langue et Culture régionales" ainsi que l’association ABCM Zweisprachigkeit pour le fonctionnement des classes associatives bilingues des écoles de son réseau.

Le fonds commun "Langue et Culture régionales" de 3,4 millions d’euros est abondé par les deux Départements alsaciens, la Région et le Rectorat (chaque collectivité vers 1 million d’euros par an). Les ressources mobilisées par ces partenaires permettent de mettre en œuvre les actions prévues dans la convention opérationnelle portant sur la politique régionale plurilingue dans le système éducatif en Alsace pour la période 2018-2022.

La nouveauté 2020 de la Convention quadripartite en faveur du 2nd degré est la mise en place d’une indemnité spécifique de 1000 € brut par an pour les enseignants du 2nd degré intervenant en cursus bilingue sur deux établissements, financée par le fonds commun. Cette indemnité a pour but d’inciter les professeurs à s’investir dans une section bilingue en dehors de leur établissement. Elle reconnaît ainsi leur investissement dans une autre équipe pédagogique que celle de l’établissement dans lequel ils exercent à titre principal. L’enjeu est de permettre l’ouverture de nouveaux cursus bilingues en collège ou d’assurer la continuité des sites existants. Le partage de service permet aussi d’apporter des réponses dans des établissements ne disposant pas des ressources humaines nécessaires au sein de leur équipe pédagogique et en attendant une solution pérenne.

Le cursus bilingue en collège

Ouverture d’un cursus bilingue à la rentrée 2020 :

  • au collège Maurois de Bischwiller (accueil des élèves du cursus bilingue de Bischwiller et Oberhoffen/Moder),
  • et au collège du Bois fleuri de Schweighouse (accueil des élèves issus des cursus bilingues de Schweighouse s/ Moder jusqu’ici accueillis aux collèges de Haguenau ou Val de Moder).

Qu’est qu’un cursus bilingue en collège ?

  • quatre heures d’enseignement d’allemand spécifique
  • et au moins deux enseignements disciplinaires autres que linguistiques (aussi appelées disciplines non linguistiques, DNL). Enseignement dispensé en allemand (mathématiques, histoire-géographie, éducation musicale, arts plastiques, sciences de la vie et de la Terre, physique-chimie, technologie, éducation physique et sportive)

L’offre est variable selon les établissements : le choix des DNL est arrêté par le chef d’établissement en fonction du projet pédagogique, des ressources humaines disponibles dans l’équipe éducative et du contexte local.

Nombre de collèges bilingues dans le Bas-Rhin à la rentrée 2020 : 48 sur 89 collèges publics

Nombre de collégiens suivant un cursus bilingue (collèges publics) en 2019/2020 dans le Bas-Rhin : 3458

Les perspectives : La nouvelle politique linguistique de la CeA

Les deux Départements sont entrain d’élaborer leur stratégie en faveur d’une nouvelle politique linguistique.

S’il est prématuré d’évoquer l’ensemble des orientations en matière de politique linguistique de la future CeA qui seront proposées à la validation du prochain comité de pilotage Alsace en septembre, les éléments suivants peuvent être exprimés :

  • Ambition de la future CeA : Créer un environnement favorable au plurilinguisme à l’échelle du Rhin Supérieur (allemand standard et variantes dialectales)

Il faut donner la possibilité de prolonger l’apprentissage scolaire, d’augmenter la durée d’exposition à la langue hors temps scolaire. Cela permet aussi de donner sens à l’apprentissage de la langue, en ne la considérant plus seulement comme une matière ou un apprentissage scolaire.

La démarche d’élaboration d’une nouvelle politique linguistique au long cours se veut collaborative, en impliquant :

  • les partenaires existants
  • des acteurs nouveaux : tous ceux qui peuvent concourir à la création de cet environnement comme les collectivités locales, ou encore les partenaires allemands et suisses
  • les citoyens

La composition du comité stratégique devrait d’ailleurs refléter la variété des acteurs impliqués sur les différents temps de vie de l’enfant et du jeune : acteurs du champ scolaire, acteurs du champ extrascolaire.

Retour en haut de page