Cyclistes, automobilistes : vigilance sur les routes !

Cycliste sur la route
Cycliste sur la route ©DR/CD67

Chaque année, la période hivernale est marquée par l’augmentation du nombre d’accidents impliquant des cyclistes. Souvent peu visibles, ils sont d’autant plus vulnérables sur nos routes. Alors se protéger à vélo, c’est impératif.

Depuis quelques années, le nombre d’accidents de cyclistes est en hausse dans le Bas-Rhin. Et en cette sombre période de l’année, où il fait plus souvent nuit que jour, le taux d’accidents est encore plus élevé. Depuis le changement d’heure fin octobre, plusieurs cyclistes bas-rhinois ont été grièvement blessés, percutés par des automobilistes.

L’importance d’être vu sur les routes est souvent sous-estimée par les cyclistes. Pour cette raison, des campagnes de prévention sont mises en place pour sensibiliser les cyclistes à la nécessité de bien voir et d’être vu. On compte, entre autres, l’opération « Cyclistes, brillez », organisée par la Fédération française des usagers de la bicyclette en novembre dernier, qui insiste sur le besoin vital de disposer de bons éclairages et d’accessoires réfléchissants à vélo.

Petit rappel des bons gestes à adopter

À vélo, voir et être vu, ce n’est d’ailleurs pas une option mais bien une obligation ! Certains équipements sont effectivement requis par le Code de la route, à savoir des :

  • Feux de position avant (blanc ou jaune)
  • Feux de position arrière (rouge)
  • Catadioptres avant (blanc ou jaune)
  • Catadioptres arrière (rouge)
  • Catadioptres visibles latéralement, à savoir pour les roues et pédales (oranges)

Pour votre sécurité, pensez aussi à porter des vêtements clairs et à porter des accessoires réfléchissant, tels que des serre-chevilles.

Et n’oublions pas le gilet réfléchissant. Certes, il n’est pas très chic. Pourtant, son port est obligatoire pour tout cycliste circulant hors agglomération, non seulement la nuit mais aussi en journée lorsque la visibilité est insuffisante (brouillard, tunnel, forte pluie, etc.). De nuit, un cycliste sans gilet réfléchissant n’est visible qu’à 30 mètres de distance, contre 160 mètres s’il porte un gilet.

Pour tout trajet à bicyclette, l’importance de l’éclairage et des accessoires réfléchissants ne doit pas être sous-estimée. Pensez à votre sécurité !

Retour en haut de page