Découvrez le Geste durable Transports

Projet TSPO, un bus express entre Wasselonne et Strasbourg

publié le : 23/06/17

Projet TSPO, un bus express entre Wasselonne et Strasbourg : le Transport en Site Propre de l'Ouest strasbourgeois (TSPO) est un projet de transport en commun avec un service de bus express entre Wasselonne et Strasbourg, destiné à améliorer les conditions de déplacement dans ce secteur et à proposer une alternative à l’usage de la voiture individuelle.

Passage de relais à la Région Grand -Est

Jusqu’au 31 décembre 2017, le Département du Bas-Rhin, collectivité compétente (AOT*) pour organiser les transports réguliers de voyageurs par cars interurbains dans le département (le Réseau 67), a assuré le portage du projet. Le Conseil Départemental a ainsi décidé la mise à l’étude du projet TSPO par délibération du 19 février 2008. Il a défini un programme de travaux en lien avec les autres partenaires et cofinanceurs impliqués : l’Etat, compétent  pour les travaux sur la RN4-A351 et l’Eurométropole, compétente pour les travaux de la porte Blanche, sur les Boulevards urbains et pour le terminus.

Depuis le 01 janvier 2017, la loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (la loi NOTRE) a transféré cette compétence AOT à la nouvelle Région Grand Est, qui assure désormais le portage global du Projet en lien avec les autres partenaires et cofinanceurs impliqués.

*Compétence AOT : compétence d’Autorité Organisatrice des Transports



Les enjeux de déplacement dans l’Ouest strasbourgeois: la fréquentation du transport en commun est en constante augmentation

Développer  une offre de déplacement alternative à l’automobile, pour l’ensemble du territoire de l’Ouest strasbourgeois. Le territoire concerné (l’Ouest strasbourgeois) s’étend de Strasbourg jusqu’aux territoires des Coteaux de la Mossig. Avec plus de 20 000 actifs, il génère près de 10 000 déplacements/jour vers Strasbourg. Plus de 90% se font en automobile, générant la saturation des axes routiers aux heures de pointe. L’axe principal, la RD1004, est particulièrement concerné, avec plus de   20 000 véhicules/jour sur certains tronçons. Il faut parfois plus d’1 heure pour relier Wasselonne à Strasbourg (25km) en heure de pointe !

L’objectif du TSPO est de développer une offre de transport en commun attractive le long de la RD1004 depuis Wasselonne jusqu’à Strasbourg. Les 4 villages traversés par le TSPO, représentent un bassin de 16 000 habitants. L’objectif du projet est de doubler d’ici 2020 la part modale initiale des usagers en transport en commun (8% en 2010), en complément des incitations au covoiturage.  Depuis l’origine du projet, le nombre de voyages sur la ligne 230 du Réseau  67, ligne qui préfigure le TSPO entre Wasselonne et Strasbourg, est en progression annuelle constante de 10% environ.

Caractéristiques et objectifs du TSPO : 40 minutes garanties d’ici 2020

C'est un transport par cars interurbains à haut niveau de service, c’est-à-dire :
  • fréquences de passage élevées : 10 mn en heures de pointe et 30 mn en heures creuses
  • temps de trajet garanti entre Wasselonne et le centre de Strasbourg, même en heures de pointe (40 minutes)
  • desserte : dès la porte Ouest de l’agglomération de Strasbourg, en connexion avec le tramway urbain, à 30 minutes de Wasselonne
  • plage horaire : des services plus étendus : 5h – 22h à terme
  • services aux voyageurs : stations d’arrêt équipées (abris, information dynamique des horaires, bornes billettiques …)
  • modalités d’accès : des parkings relais P+R et des cars de rabattement
  • évolution des véhicules : accès à plancher bas et forte capacité (environ 100 places).
A titre indicatif, il est ainsi projeté à échéance, de l’ordre de 60 trajets aller/retour entre  Wasselonne et Strasbourg avec une offre de capacité totale de 12000 voyages/jours, dont la moitié en heures de pointes. En comparaison, l’offre de 2016 représente  environ 40 trajets aller/retour, pour une capacité d’environ 6000 voyages/jours, dont les trois quarts en heures de pointes. Avec les voies BUS et équipements qui seront réalisés d’ici fin 2016 sur la RD1004, le gain de régularité moyen obtenu pour le transport en commun sera  déjà de l’ordre de 10 minutes par rapport à la situation initiale sans aucun aménagement. A terme, après aménagement de l’ensemble du tracé d’ici 2020 depuis Wasselonne jusqu’à Strasbourg, le gain de régularité moyen attendu pour le transport en commun sera  de plus de 20 minutes.

La poursuite du Projet en trois grandes phases d'aménagement

Le projet se développe par étapes successives de travaux d’aménagement et de réorganisation des lignes actuelles du réseau 67. Les échéances de poursuite des travaux seront programmées par le nouveau porteur du Projet désigné le 01 janvier 2017 par la loi NOTRE , en lien avec ses partenaires financeurs.

  • la section interurbaine sur la RD1004 (15km) : des travaux qui progressent à bon rythme

L’aménagement par le Département de la RD1004 entre Wasselonne et Ittenheim, a été autorisé par arrêté préfectoral de Déclaration d’Utilité Publique le 12 janvier 2012. Les travaux réalisés jusqu'en 2016 par le Département du Bas-Rhin, profitent déjà aux lignes existantes du Réseau 67 :

  • 5 km de voies BUS aux approches des agglomérations de Furdenheim et d’Ittenheim sujettes à congestions routières ;
  • Un système de surveillance et de régulation dynamique du trafic par feux tricolores sur 4 km, dans les traverses d’agglomérations de Furdenheim et d’Ittenheim ;
  • 250 places de parking relais sur 3 pôles d’échange et de correspondance entre les lignes du Réseaux 67, à Wasselonne et à Marlenheim ;
  • 3  panneaux d’informations routières le long de la RD1004, donnant des informations dynamiques sur l’occupation des P+R (travaux 2016 en cours) ;
  • 6 stations d’arrêts de transport en commun, équipées d’abris et de panneaux dynamique d’informations horaires pour les voyageurs, mis en service à Marlenheim, Furdenheim et Ittenheim, ainsi qu’au pôle d’échange terminus de Wasselonne.

Les travaux qu'ils restent à entreprendre selon la programmation qui sera définie par le nouveau porteur du projet, concerneront :

  • 2 km de voies BUS sur la RD1004, et des feux tricolores de régulation dynamique du trafic, dans la traversée du Kronthal et la traversée de Wasselonne ;
  • 3 nouvelles stations d’arrêt à Wasselonne sur le tracé du TSPO ;
  • 1 P+R  supplémentaire de 90 places environ, au carrefour RD1004/RD112 à Wasselonne ;
  • Une première phase d’aménagement de  voies BUS  supplémentaires entre Marlenheim et Furdenheim. 
  •  la section de transition sur la RN4 et l’A351 (10 km) : un projet au caractère innovant, autorisé par l’Etat en 2016


 L’aménagement par l’Etat de la RN4 et de l’A351 entre Ittenheim et Strasbourg  a été autorisé par arrêté préfectoral de Déclaration d’Utilité Publique le 24 mai 2016.


L’aménagement prévoit des voies réservées au transport en commun de part et d’autre des voies routières, depuis Ittenheim  jusqu’à la Porte Blanche en entrée de Strasbourg. Le caractère innovant du projet est sur l’autoroute A351, où les voies seront aménagées à la place des bandes d’arrêt d’urgence. De plus, en première phase, une station d’arrêt du TSPO sera aménagée le long de l’A351 au niveau du pont de la rue Eluard à Hautepierre, pour permettre une correspondance avec  la ligne de tramway. A plus long terme, un second arrêt pourra être aménagé sur l’A351 au niveau de Wolfisheim,  au droit d’un futur transport en commun le long de la Voie de Liaison Intercommunale Ouest (VLIO) en projet par l’Eurométropole.















  • la section urbaine (2km) : des aménagements réalisés  par l’EMS et utilisés par les transports en commun urbain et interurbains

Les aménagements à la porte blanche et sur les Boulevards par l'Eurométropole (EMS), dans le cadre de la construction du tramway vers Koenigshoffen, seront utilisés par le TSPO pour rejoindre la gare et le secteur de la place des Halles, depuis l'A351.

Une première concertation de l'EMS sur ce projet s'est déroulé du 07/03/2016 au 07/06/2016 pour arrêter le tracé de principe du tramway. Une seconde concertation est envisagée au printemps 2017, pour présenter le détail des aménagements prévus par l'EMS.

Une liaison en direction de Truchtersheim 

Le Département du Bas-Rhin a réalisé une étude d’opportunité en 2014 pour rechercher  les solutions permettant d’améliorer les conditions de desserte du secteur de Truchtersheim par le Réseau 67 (lignes 210 et 220). L’objectif est d’améliorer la régularité des cars et de réduire le temps de trajets aux heures de pointes. Les lignes 210 et 220 utilisent la RD31 et la RD41, dont les niveaux de trafic sont très inférieurs à celui de la RD1004, mais qui sont sujette également à des ralentissements aux heures de pointe. Le comité de pilotage du 28/10/2014 a retenu le principe de réaliser 1600 m de couloirs de bus supplémentaires le long de la RD31 et de la RD41, en amont des 2 carrefours giratoires les plus chargés en trafic en heure de pointe le matin. A terme, la ligne 220 pourra également utiliser les aménagements du TSPO prévus sur  l’A351 pour rejoindre Strasbourg et bénéficier ainsi des correspondances avec le tramway à Hautepierre et de la desserte de la gare centrale SNCF.

Ces conclusions d'étude ont été remises au nouveau porteur du Projet TSPO depuis le 1er janvier 2017, également en charge d'organiser l'ensemble des autres lignes du Réseau 67.

A consulter

Découvrez le TSPO en images ICI

Portait du territoire du canton de Saverne : https://www.youtube.com/watch?v=O9-UP7n10M8

Informations pratiques

Conseil Départemental du Bas-Rhin - TSPO tspo@cg67.fr
Le geste durable

Le TSPO est un projet de développement durable car il renforcera à long terme l'offre de transport en commun sur le département. Il contribue à réduire le trafic routier en offrant une alternative crédible et efficace à la voiture.

S'investir dans le développement durable