Transports

Grands projets routiers à l'étude

publié le : 18/05/15

Vous avez entendu parler d'un projet routier dans le Bas-Rhin mais, sur le terrain, "il ne se passe rien"! Il faut savoir que les grands projets d'infrastructures routières sont très complexes et qu'ils nécessitent plusieurs années d'études par les services du Conseil Départemental du Bas-Rhin. Vous trouverez ci-dessous tous les grands projets routiers actuellement en phase d'étude.

RD18 / Liaison A4-Lorentzen

Les objectifs sont d’améliorer les communications routières entre le bassin économique de Diemeringen et l’autoroute A4, dans une perspective de liaison vers le Pays de Bitche ; de délester les communes situées notamment le long de la RD8 d’une partie du trafic qui les traverse et enfin de donner à la nouvelle liaison routière des caractéristiques lui permettant d’être empruntée par tous les convois exceptionnels.

  • Les caractéristiques de l’aménagement

Au départ de Thal-Drulingen, au carrefour giratoire sur la RD1061 (à proximité de l’échangeur avec l’autoroute A4),  la nouvelle route ira se raccorder à la RD919, entre Diemeringen et Lorentzen. D’une longueur de 6 km, la nouvelle route empruntera une partie de l’actuelle RD92.

  • Où en est-on ?

Les solutions d’évitement des espèces protégées au niveau de  la colline du Morstberg sont actuellement étudiées, ainsi que les mesures compensatoires à mettre en œuvre.

Liaison Dorlisheim-Mutzig sur la RD1420

L’objectif est d’améliorer l’accès à ces communes et de sécuriser la circulation sur la RD1420. L’opération portera sur la création d’un carrefour giratoire sur la RD1420 entre Mutzig et Dorlisheim (complété par un créneau court de dépassement en direction de Strasbourg) et un raccordement sur le giratoire de la RD392, au niveau de la zone Atrium.
Le coût est estimé à 3 millions d’euros TTC. Sur ce dossier, les études d’APS (Avant-Projet Sommaire) sont en cours de finalisation.

Aménagement de la RD1420 dans la traversée de Rothau

La démolition et la clôture de l'ancien site des bâtiments administratifs de Steinheil sont achevées.

Le Département du Bas-Rhin, en lien avec la commune de Rothau, engage les réflexions pour la sécurisation des entrées nord et sud de la commune, avec pour objectif d'identifier les aménagements nécessaires et le coût de ces investissements.

En parallèle, le Département du Bas-Rhin, en lien avec les communes, poursuit les réflexions sur le projet routier (en phase d'avant-projet sommaire) et élabore en ce moment les différents dossiers de consultation.

Aménagement de la RD1420 près de Wisches

L’objectif de cette opération est de sécuriser  le carrefour RD1420/RD804 en facilitant l’insertion des véhicules, notamment des poids lourds, qui viennent de Wisches par la RD804, et d’offrir des possibilités de dépassement supplémentaires sur l’itinéraire. Un carrefour giratoire va être créé. Le dossier d’Avant-Projet Sommaire est en cours d’élaboration.

VLIO

La Voie de Liaison Intercommunale Ouest (de l’agglomération strasbourgeoise) sera créée entre Holtzheim et Bischheim. Elle sera réalisée en deux sections. La section Sud (entre Holtzheim et Oberhausbergen) a été soumise à l’enquête publique du 15 septembre au 17 octobre 2014. Plus de détails dans le document "Dossier de présentation VLIO-Sud" à télécharger en bas de cette page. Pour la section Nord (Oberhausbergen-Bischheim), les études se poursuivent.

  • Les caractéristiques de l’aménagement

D’une longueur totale de 11 km, la VLIO sera une route à 2x1 voie hors agglomération et à 2x2 voies (boulevard urbain) dans les secteurs urbanisés. Des interconnexions avec les transports en commun seront mises en place pour favoriser le report modal.
Le coût est estimé à 74 millions d’euros TTC. Le financement de l’opération sera assuré pour 2/3 par le Conseil Départemental du Bas-Rhin et pour 1/3 par la Communauté Urbaine de Strasbourg.

  • Le projet en vidéo

Pour voir la simulation vidéo du projet d'aménagement de la VLIO Sud, cliquez sur ce lien.

Suppression du passage à niveau à Molsheim

Le passage à niveau n°20 est situé sur la RD422 juste avant la gare. Chaque jour, il est emprunté par environ 20 000 véhicules. L’objectif de cet aménagement est de sécuriser la traversée des voies ferrées pour tous les modes de déplacement (véhicules, poids lourds, 2 roues, piétons, personnes à mobilité réduite).

  • Les caractéristiques de l’aménagement

La RD422 sera aménagée sur une longueur de 500 mètres avec un passage sous les voies ferrées de 165 mètres. Les carrefours existants, de part et d’autre du franchissement des voies ferrées, seront retravaillés pour améliorer leur fonctionnement. Des pistes cyclables bidirectionnelles de 3 mètres de largeur seront aménagées et se raccorderont aux pistes prévues le long des rues adjacentes (rue de la Commanderie, avenue de la Gare, route industrielle de la Hardt, route de Dachstein, rue de la Fonderie). Le coût estimé de l’opération s’élève à 28 millions d’euros TTC. Le financement sera partagé entre l’Etat et Réseau Ferré de France (50%), le Conseil Départemental du Bas-Rhin (33%), la Région Alsace (10%) et la Ville de Molsheim (7%). Les études détaillées pourraient avoir lieu en 2014-2015. Les travaux débuteraient alors en 2016.

Etude sur le franchissement du Rhin

L'étude partenariale de faisabilité portant sur l’amélioration des franchissements du Rhin entre Gambsheim-Rheinau et Lauterbourg engagée par le Conseil Départemental du Bas-Rhin et cofinancée par le RegierumPräsidium de Karlsruhe, le RegierumPräsidium de Freiburg, le RegionalVerbandMittelOberrhein, la ville de Rastatt, la Région Alsace et INTERREG IV A Rhin s'est terminée à la mi-décembre 2014.
Des difficultés liées au caractère transfrontalier et à la conduite de l'étude ont ralenti considérablement le planning d'exécution initialement prévu et n'ont pas permis d'atteindre tous les objectifs. Toutefois, les réflexions conduites dans le cadre de ce projet ont permis d'établir une base de connaissance solide qui n'existait pas sur ce périmètre transfrontalier.

  • Les résultats de l'étude

Il mettent en évidence deux secteurs où les enjeux socio-économiques et de mobilité justifient des aménagements: le secteur RD4-B500 / RD87 et le secteur de Lauterbourg. Ils confirment par ailleurs la nécessité d'orienter les aménagements futurs au niveau des franchissements existants, en raison de l'exceptionnelle richesse environnementale du secteur d'étude.
L'ensemble des informations recueillies alimentera ainsi efficacement les études subséquentes en matière de mobilité transfrontalière que pourraient être amenés à lancer les différents partenaires.

  • La poursuite des études

Elle s'oriente sur le secteur RD4-B500 / RD87-L78b et pourrait s'engager sous deux volets :
- à court/moyen terme pour les modes doux avec une étude d'avant-projet d'une passerelle vélo au niveau de Wintersdorf/Iffezheim. Ce projet intéresse plus particulièrement les partenaires allemands. Les partenaires français se montrent plus réservés et ne souhaitent pas s'engager, vu les évolutions en cours du paysage administratif et les contraintes budgétaires actuelles.
- à long terme pour les modes routiers et dans une approche multimodale, avec une  étude de faisabilité sur différentes possibilités d'aménagement des franchissements du Rhin existants au niveau de la RD4/RD87.

Dans un premier temps, le projet à court fera sans doute l'objet d'une demande de subvention européenne du programme INTERREG V s'il remplit l'ensemble des conditions d'attribution.

L'intégralité de l'étude de faisabilité ainsi que la synthèse de l'étude intitulée " l'essentiel " sont consultables en français et allemand ci-dessous :

Déviation de Mertzwiller (RD1062)

Les objectifs sont d’améliorer les conditions de sécurité pour les riverains et les usagers, de réduire les nuisances sonores et la pollution de l’air, et d’accroître les possibilités de dépassement sur l’itinéraire. D’une longueur de 2,8 km, la route (2 x 1 voie) comprendra des zones de dépassement et 4 carrefours giratoires. Le coût prévisionnel s’élève à 18 millions d’euros TTC.

  • Où en est-on ?

Les caractéristiques techniques principales ont toutes été étudiées, mais le tracé définitif n’est pas encore arrêté. Une concertation avec les acteurs locaux, riverains, monde agricole et sylvicole, ainsi qu’avec les associations environnementales est engagée. L'élaboration du dossier de Déclaration d’Utilité Publique est prévue en 2015. L’enquête publique pourrait se tenir en 2016.

  • Plus d'infos

Dans le document à télécharger ci-dessous.