Territoires

Les filières

publié le : 19/03/12

Dans l’univers des déchets, pas facile de s’y retrouver ! Voici quelques éclairages sur les grandes familles de déchets, les principaux modes de collecte et les filières d’élimination.

Que recouvre le terme de déchets ménagers ?

  • Les déchets de collectes sélectives : déchets produits au quotidien et triés en vue de leur recyclage (déchets d’emballages, journaux-magazines et autres vieux papiers et déchets fermentescibles)
  • Les déchets occasionnels : déchets produits ponctuellement, généralement collectés en déchèteries en vue d’un recyclage (encombrants, déchets verts, déchets d’équipements électriques et électroniques, déblais, inertes…)
  • Les ordures ménagères résiduelles : déchets restant après les collectes sélectives ou les apports en déchèterie.

Comment sont collectés nos déchets ?

  • Les collectes en porte à porte : elles concernent les ordures ménagères résiduelles, les déchets de collectes sélectives et parfois les biodéchets ou les encombrants
  • Les collectes en points d’apport volontaire : elles concernent les déchets triés tels que les papiers-cartons, plastique ou le verre ; elles sont réalisées grâce à des conteneurs mis à disposition sur la voie publique
  • Les collectes en déchèteries : elles sont réalisées dans un espace clos et gardé, où les usagers peuvent venir déposer leur déchets occasionnels de bricolage, jardinage, encombrants, etc...

Quelles sont les filières de traitement ?

  • Recyclage : après séparation dans un centre de tri, le recyclage permet de donner une nouvelle vie aux déchets triés (papiers, cartons, verre…)
  • Compostage : procédé de transformation aérobie des matières fermentescibles en un amendement organique. Le compostage peut être individuel (dans son jardin) ou industriel (installations dédiées)
  • Méthanisation : procédé de fermentation anaérobie, qui transforme la matière organique en digestat et biogaz, pouvant être valorisés
  • Incinération : traitement basé sur la combustion des déchets, avec ou sans valorisation énergétique ; l’incinération permet une réduction de 70 % de la masse des déchets entrants
  • Enfouissement : opération d’élimination ultime qui consiste à stocker les déchets qui ne peuvent pas être valorisés dans des casiers étanches