Solidarités

Maladie d'Alzheimer

publié le : 03/08/15

La maladie d’Alzheimer et troubles apparentés, se traduit par une perte de la mémoire qui mène à la disparition progressive des capacités d'orientation dans le temps et dans l'espace, de la non reconnaissance des objets et des personnes, de difficultés du langage et de troubles du raisonnement et de la réflexion.

La maladie d'Alzheimer a été déclarée grande cause nationale en 2007 avec l'élaboration du Plan Alzheimer.

Aussi, pour favoriser le maintien à domicile, prendre en charge les malades et soutenir leurs familles, le Conseil Départemental du Bas-Rhin a développé :

  • des lieux d'information, d'accueil pour les professionnels et le grand public : les Espaces d’Accueil Seniors (ESPAS). 6 ESPAS sont implantés au sein des maisons départementales du Conseil Général de Haguenau, de Wissembourg, de Saverne, de Molsheim, de Sélestat, de la CUS. Ils complètent la couverture départementale effective par le biais des 3 Centres locaux d'information et de coordination gérontologique (CLIC) de la Ville de Strasbourg, et par le biais du CLIC "réso 3" sur le territoire CUS Sud
  • les unités protégées au sein des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes
  • les solutions de répit, par la création d'accueil de jour et de lits d'hébergement temporaire
  • le soutien aux aidants familiaux.

Par ailleurs, le nouveau schéma gérontologique pour la période 2010-2014, confirme ces orientations en abordant différentes thématiques autour de la prise en charge des personnes âgées aussi bien à domicile qu'en institution.

Dans le Bas-Rhin

Actuellement en Alsace, 5 547 personnes, tous âges confondus, sont reconnues au titre d’une affection de longue durée (ALD) par l’assurance maladie au titre de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés. Ces chiffres sont probablement sous-estimés, faute de diagnostics. Ainsi, dans le Bas-Rhin, 14% de la population de 75 ans et plus serait concernée, soit environ 9 300 malades.

La prise en charge des malades

Tous les acteurs institutionnels, l’Etat et les Conseils Départementaux travaillent à proposer aux personnes âgées et à leur famille un panel de solutions adaptées à leur besoin, notamment pour réaliser un diagnostic face à des troubles de la mémoire constatés.

Les consultations en hôpital de jour
Les hôpitaux de jour sont des structures de soins qui permettent, à partir de l’évaluation gérontologique, d’établir un diagnostic, de proposer une rééducation et une réadaptation physique et/ou neuropsychologique et d'initier également le traitement des patients.

La prise en charge relève de l'assurance maladie
Pour les situations complexes, les antennes du Centre mémoire de ressources et de recherche viennent en appui des hôpitaux de jour, développant par ailleurs, une activité de recherche, de formation et de réflexion éthique.

Les consultations chez le neurologue
L’association pour le développement de la neuropsychologie appliquée (ADNA Alsace) met à disposition des neurologues, deux neuropsychologues pour réaliser des "bilans mémoire" de proximité. La consultation chez le neurologue est prise en charge par l’assurance maladie, voire la mutuelle pour les dépassements d’honoraires. Le bilan neuropsychologique n'est pas facturé au patient.  

Les aides au maintien à domicile 

Il existe différentes modalités de prise en charge pour favoriser le maintien à domicile.

La prise en charge par le Réseau Alsace Gérontologie
Le Réseau Alsace Gérontologie (www.alsacegeronto.com) couvre toute l’Alsace et assure la prise en charge de la population atteinte de maladie d’Alzheimer sans limite d’âge, mais aussi la population âgée de plus de 75 ans fragilisée médicalement. La prise en charge se fait par l’assurance maladie après accord du médecin traitant et du patient.

Les accueils de jour, solutions de répit
Ces structures proposent un accueil à la journée de personnes qui présentent une détérioration intellectuelle, pour une ou plusieurs journées par semaine, voire par demi-journées. Leur objectif est de permettre au malade de renouer une vie sociale, de participer à des activités diverses qui vont favoriser l'entretien des facultés cognitives et de la motricité. Par ailleurs, les accueils de jour apportent du répit à l'aidant en le soulageant dans son quotidien. Le financement peut se faire par l’APA.

Les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) Alzheimer
Les SSIAD ont des missions d'accompagnement et de soutien de la personne et de ses proches à domicile sur une période déterminée. Leurs objectifs principaux sont de réactiver les possibilités d'autonomie physique et psychique, de soutenir et accompagner les proches, d'adapter et de sécuriser l'environnement, de préparer l'entourage à prendre le relais des professionnels pour poursuivre les activités thérapeutiques enseignées. La prise en charge relève de l'assurance maladie sur prescription médicale.

L’aide aux aidants familiaux
Le Conseil Départemental du Bas-Rhin propose sur tout le département des actions d'information et de soutien pour les aidants. Ces actions sont mises en oeuvre par les Espaces d’Accueil Seniors, la Mutualité sociale agricole et les Institutions de retraite complémentaire AGIRC ARRCO;
L'association Alsace Alzheimer67 organise des séances de formation pour les aidants, des groupes de parole et des séjours de répit.

La prise en charge en institution 

Certains établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) disposent d’un accueil spécifique, avec des unités de vie protégée (UVP), ou unités "Alzheimer" au sein de leur structure. Les résidents vivent ainsi dans un lieu adapté à la dépendance psychique, ils bénéficient d’une prise en charge qui tient compte de leur maladie, avec des soignants formés.

Le Bas-Rhin dispose 501 lits dans 30 structures. La prise en charge financière relève du résident ou de sa famille, voire de l’aide sociale départementale si ses ressources sont insuffisantes.

Les associations d'aide aux malades et aux aidants 

L’association Alsace Alzheimer67, apporte un soutien aux familles et aux aidants de malades d’Alzheimer. Cette association poursuit plusieurs objectifs :

  • informer et soutenir moralement les malades et leurs familles
  • promouvoir et encourager des actions concrètes pour améliorer les soins des malades et la vie de leurs familles
  • défendre les droits sociaux et juridiques de ces malades et de leurs familles
  • promouvoir et soutenir les travaux de recherche sur ces maladies et leurs conséquences.