Transports

Fauchage : prudence aux abords des routes

publié le : 21/05/19

Le coup d’envoi de la campagne de fauchage 2019 a été lancé. Les agents présents sur l’ensemble du département vont intervenir sur les accotements bordants les routes à partir du mois de mai.

Les dépendances vertes routières du Département du Bas-Rhin représentent environ 3 000 hectares s’étendant de part et d’autre d'un réseau routier de 2 430 Km hors agglomération. Le fauchage représente environ 18 000 heures de travail par an pour les agents de terrain.

Lors de l’intervention des agents du Département en bord de route, une vigilance particulière des usagers s’avère nécessaire pour la sécurité de tous.

Les enjeux du fauchage

  • Contribuer à la sécurité du réseau, par le fauchage de l’herbe, la visibilité est préservée au niveau des virages, carrefours et signalisations
  • Insérer et valoriser les routes dans le paysage avec un entretien régulier des dépendances routières
  • Préserver la faune et la flore locale avec un fauchage raisonné et une gestion différenciée des dépendances vertes
Cette année est synonyme d'acquisition de nouveaux matériels pour le Département : 2 tracteurs de fauchage pour les unités techniques de Wasselonne (canton de Saverne et de Bouxwiller et partiellement sur celui de Molsheim) et de Hochfelden (qui intervient principalement sur la canton de Bouxwiller). L'affectation de ces moyens n'est pas banale car le renouvellement se fait généralement tous les 15/20 ans car il s'agit d'un investissement conséquent et d'un travail collaboratif avec le service parc véhicules et bacs rhénans (SPVBR) en vue de la définition des besoins.

Un département engagé


Le Conseil Départemental du Bas-Rhin a marqué la volonté d’adopter un comportement exemplaire pour répondre aux enjeux de préservation de la ressource en eau, de la biodiversité et de contribuer à la prévention du risque sur la santé publique.

Depuis 2014, il a été décidé de ne plus appliquer de produits phytosanitaires chimiques, destinés aux plantes, sur le réseau routier départemental.

Les herbicides chimiques ne seront appliqués que dans des cas de nécessité impérative.