#velo67

En voyage à vélo avec Joseph, première partie : l'Islande

publié le : 12/04/19

Entre monts et vallées, volcans millénaires et glaciers, Joseph, passionné de cyclotourisme, nous emmène faire le tour du monde à vélo. Dans ce premier épisode, il nous raconte son périple en Islande, où il a pu explorer une nature intacte, pure de tout contact avec l'Homme. Retour sur une aventure forte en émotions et en belles surprises !

Sur les sentiers littoraux islandais

Habitués des excursions à vélo, Joseph Gross et sa femme Pascale ont décidé il y a quelques années de passer l'été en Islande. Pour laisser place à la surprise et à la découverte, ils n'ont pas souhaité trop organiser leur périple : consultation de guides, lecture de blogs de voyages, … cela suffisait pour partir à l'aventure ! Celle-ci n'a pas tardé à arriver puisqu'après quelques jours Joseph et Pascale ont été confrontés à une tempête de plus de 40 km/heure. Avec cette force de vent, impossible de continuer à pédaler. La meilleure des choses à faire était de planter sa tente et d'attendre. Et en camping bien sûr ! Car le bivouac est interdit en Islande. Après quelques temps, Joseph et Pascale ont décidé de faire demi-tour en bus, les vents étant trop forts. Direction : Reykjavík !
A Reykjavík, Pascale et Joseph ont découvert une ville moderne où il fait bon vivre : l’art et la culture fleurissent dans les rues où le Street Art offre à la vue de tous de magnifiques fresques murales. Capitale économique et dynamique du pays, Reykjavik ne saurait cacher les difficultés… Mais l’espoir réside dans l’activité touristique qui connaît une hausse de 10 à 15% de touristes par an.

A la découverte des fjords

Une destination les intéressait particulièrement dans leur projet : les fjords glacés d’Islande ! On trouve dans le pays des glaciers à foison, en particulier autour de Reykjavík. Parmi eux se trouvent notamment les deux plus grands glaciers d’Europe : le Vatnajökull et le Langjökull. Les glaciers d’Islande sont uniques et présentent des caractéristiques bien particulières, dont leur coloration. En effet, si la plupart sont blancs du fait de la neige compactée, il arrive que la glace se déforme sous l’effet d’une pression intense, ce qui leur donne cette coloration bleue électrique si singulière, presque surnaturelle. En raison de la forte activité volcanique de l’île, il n’est pas rare de voir cette glace parcourue de veines de cendre noires… un spectacle époustouflant !

Au cours de leur périple autour de l’île, Joseph et Pascale ont pu apprécier la nature vierge de tout contact humain, loin de la civilisation. Dans les plaines, ils ont été confrontés à des vents très forts, parfois même plus puissants que lors de l'ouragan Katrina.
En tout, un mois de voyage, 1 800 km parcourus et un maximum de souvenirs !

Quelques conseils aux cyclistes tentés par l'aventure islandaise…

  • Si vous vous rendez sur le plateau ouest, suivez la piste F35.
  • Sortez la tête du guidon pour partir à la découverte de l'intérieur des terres.
  • Révisez votre vélo avant de partir et n'oubliez pas tous les équipements nécessaires à sa réparation. Certains endroits sont déserts, vous devrez donc vous débrouillez seul !
  •  Entraînez-vous à réparer des problèmes mineurs : pneu crevé, chaîne qui déraille, …
  • Prévoyez des vêtements étanches : le climat islandais est rude !