#velo67

Cyclotourisme : découvrez le bikepacking.

publié le : 07/06/19

Le mois de juin est désormais entamé et les vacances ne sont plus très loin. Pas de projet de vacances ? Amis juillettistes et aoûtiens, on a pensé à vous ! Pour cet été, on vous propose l’aventure sur les pistes cyclables. Et si vous ne savez pas quoi faire de vos bagages, on a la solution: le bikepacking ! On vous explique tout dans cet article…




Le bikepacking, c’est quoi ?

Le bikepacking  fait référence à une pratique consistant à utiliser le vélo comme porte-bagages et à réduire au maximum le contenu de ses bagages. À l’aide de petites sacoches bien agencées, le cycliste peut ainsi partir léger sur les pistes, avec le nécessaire de voyage.

           bas-rhin-bikepack2

En effet, les emplacements de fixation sur une bicyclette ne manquent pas et de nombreuses marques se lancent désormais dans le bikepacking.

Mais quels sont les avantages par rapport aux sacoches vélo classiques ?

Le plus gros avantage, c’est le gain de poids ! Le système de fixation de sacoches est adapté au roulage mais aussi à la maniabilité du vélo.Celle-ci est facilitée par une meilleure répartition des charges et une plus grande stabilité.

De plus, la largeur réduite des sacoches permet de sillonner d’étroits sentiers inaccessibles à la majorité des vélos de randonnée classique. Conséquence ? Plus d’autonomie, plus d’endurance et la possibilité de faire une randonnée au long cours, quel que soit le type de vélo !

Le deuxième avantage, c’est son côté pratique. Les sacoches classiques ont besoin d’un système de fixation plus complexe car pas adapté à la structure du vélo : racks, surbaisses avant, joues…. Celles du bikepacking se fixent directement au cadre, guidon ou selle par un système d’attache plus adapté : velcros, sangles… Elles sont plus légères et leur souplesse leur permet de s’adapter au volume transporté.

En pratique, les bikepackers mélangent un peu bikepacking et bagagerie traditionnelle pour vélo, pour emporter avec eux le plus d’affaires possible.

Cette mode du vélo de voyage tout-terrain, aux origines anciennes, est déjà très répandue outre-Atlantique et ne cesse de croître en popularité en France. Vous laisserez-vous tenter ?

L’art du bikepacking

Sur le vélo, on distingue quatre grands types d'emplacements : la selle, le cadre, le cintre et la fourche.

Sur la selle, il est possible de stocker jusqu’à 20 L d’effets personnels ! Mais remplir correctement une sacoche de selle est tout un art…il faut le faire avec intelligence. La technique ? Placer les éléments les plus lourds au fond, au plus près de la tige de selle, pour éviter au maximum le ballottement pendant le pédalage.

                      bas-rhin-bikepack3

Sur le cadre, les sacoches ont été conçues pour ne pas gêner le pédalage et sont plutôt fines.

Les sacoches à l’avant et à l’arrière sont celles qui permettent de stocker le plus gros volume d’affaires de voyage.  Mais attention à bien équilibrer le poids des deux sacoches pour ne pas perdre l’équilibre en roulant !


                     bas-rhin-bikepack4

Sur les fourches avant et arrière, des sacoches peuvent venir se fixer par un système de velcros. Le système le plus pratique est celui de la bottle cage où l’on peut mettre des bouteilles d’eau ou bien une bagagerie adaptée grâce à un système de visserie.

Vous vous sentez prêts à voyager en toute légèreté ? N’attendez plus, convertissez-vous au bikepacking !

Crédits photos : weelz.fr